Début d’été difficile pour les parcs d’attractions : la météo et la crise en chiffres

le-pal-2On a pu voir dans notre classement des parcs d’attraction Français et Européens de 2012 que nos parcs tricolores ont bien tenu le choc de la crise l’an dernier, notamment ceux qui ont pu afficher des nouveautés, gage d’intérêt renouvelé. Mais ce début de saison 2013 est lui plus difficile si l’on en croit les premiers chiffres communiqués et les retours du terrain …

Disneyland Paris


Ainsi, Euro Disney, qui agrège les revenus du leader des parcs Français Disneyland Paris affiche pour la période de Avril à Juin une baisse de 1,7 % de son chiffre d’affaire comparé à l’an dernier. La société cite les raisons  suivantes : « “un contexte économique difficile, notamment en Europe du sud, et, dans une moindre mesure, des conditions météorologiques défavorables en France”. Mais comme indiqué dans Le Parisien, sur 9 mois, le chiffre d’affaires des parcs à thème se replie de 1,5%, lié à une baisse de 7% de la fréquentation, celle-ci étant liée à la diminution du nombre de visiteurs français, italiens, espagnols et belges.

Parc Astérix et Walibi

Du coté de la Compagnie des Alpes qui exploite notamment le Parc Astérix et les parcs Walibi,  entre Avril et Juin, le chiffre d’Affaire des parcs affiche une baisse de 5,9 %. malgré un bon démarrage lors des vacances de printemps (+10%). Mais « la suite de la saison s’est vue fragilisée sur une période de près de 7 semaines par une météo exceptionnellement froide et pluvieuse ». Sur 9 mois, c’est même une baisse de 6,8 % des recettes qui est enregistrée.

Futuroscope

Quant au parc futuriste de Poitiers, selon la Nouvelle République, une baisse du nombre de visiteurs est également relevée, heureusement compensée par une augmentation des dépenses de 7 à 8 % :  « Moins de monde, mais qui dépense plus » selon son patron Dominique Hummel. Là encore la faiblesse de la fréquentation Espagnole liée à la crise est notable.

Le Pal

le-pal-1

Mais ce n’est pas tout, on nous a également rapporté une baisse significative de la fréquentation du coté du Parc de L’Allier « Le Pal« . Celle-ci a permis aux visiteurs du mois de Juillet de profiter des attractions sans quasiment jamais faire la queue, situation pour le moins inhabituelle à cette époque comparé aux années précédentes. On confirme ceci dès la fin de semaine en allant vérifier de visu !

Du coté du Puy du Fou, les choses semblent moins délicates mais nous n’avons pas les chiffres de la période récente. Contraste également avec les parcs voisins de Belgique dont Walibi qui a relancé son Sirocco en « Psyké Underground » mais aussi Bellewaerde Park et Bobbejaanland qui sans communiquer de chiffres précis, ont eux eu la chance d’avoir un mois de Juillet beaucoup plus positif en terme de fréquentation.

Reste à espérer que le mois d’Aout aidera à diminuer l’impact d’un début d’année marqué par une conjonction malheureuse de la météo à l’influence majeure pour la fréquentation et d’une crise Européenne marquée en particulier en Europe du sud.

Photos & textes : Parc-Attraction-loisirs.fr , tous droits réservés